Les Bons Juifs Français

Cet article est en réponse au dossier du journal « Le Point » du 12/02/2015 sur la communauté juive en France. La version numérique peut se trouver à leur adresse ici.
[EDIT : Pour info et contexte, je suis moi-même juif athée. Être juif ce n’est pas qu’une religion, c’est aussi une culture et une ethnie. On peut renier une religion mais pas une ethnie ni une culture…]

91906

Vous connaissez Le Point, ce journal aux bonnes valeurs bien françaises, qui va nous parler de « cet Islam qui Dérange », du « Spectre Islamiste » mais aussi de « cet Islam sans-gêne ». Maintenant en tant que juifs on a eu droit à un traitement à priori plus favorable… ce qui n’empêche pas ce journal de faire preuve d’antisémitisme crasseux et de bien montrer la position condescendante des privilégiés (les blancs cathos et athées) sur nous, minorités culturelles et religieuses. Je n’aborderai pas le sujet des très nombreux amalgames israël/juifs, j’en ai déjà parlé dans cet article.

Les juifs, ces adorables républicains inoffensifs.

Oui, on les aime bien, nos juifs. Entre eux et la France, c’est une « grande histoire d’amour ». La France aime ses juifs… Sous conditions.

On commence ce dossier avec le témoignage d’une famille « Juive, mais athée ». Ils votent à gauche, parfois à droite, jamais pour le FN ni pour l’extrême-gauche. Chez eux, « pas de trace de mézouza, de chandelier à sept branches, pas de viande kasher ». Oh, ils sont un peu en colère contre, vous savez, la collaboration française de masse pendant l’Holocauste, mais la France n’est-elle pas un fabuleux pays, après tout ? Et puis, #NotAllFrançaisEn1942 ont collaboré.

En fait, les juifs sont vraiment de bons français : ils font même une prière pour la République de France, dans toutes les synagogues le samedi (traduction disponible page 55). Ils sont un peu communautaires, mais pas trop : pages 56 et 57 nous apprenons comment la communauté de Metz est en fait une communauté bien ouverte et bien intégrée comme il faut. Page 58, un témoignage de Samuel Sandler, le père du regretté Jonathan Sandler (un de mes anciens amis) et grand-père de ses deux enfants, tout trois tués à Toulouse en 2012, qui malgré la tragédie qui a emporté sa famille est resté « très attaché au principe de laïcité ».

Parce que les juifs sont « très attachés à la France, qui leur a donné la chance de s’élever socialement ». Comprendre : les juifs qui ont bien travaillé dans les années 60 ont eu droit à une part du gâteau.

lafronsse

Parce que les juifs sont #Charlie ! Page 61, une photo de juifs qui tiennent des pancartes « Je suis Charlie » en hébreu. Ils sont comme nous !

IMG_1123

Parce qu’ils sont ouverts et qu’ils ont des rabbins souriants et modernes.

IMG_1122

Merci, Merci la France, de ne pas nous avoir tous exterminés dans le passé. Merci de n’avoir pas été trop antisémites. Nous vous sommes éternellement reconnaissants.

Oui mais non. Je vous emmerde en fait.

J’emmerde votre condescendance à deux shekels. J’emmerde votre amour sous conditions.

Quoi, je dois vénérer la Sainte République de France parce que les français n’ont pas tous participés à la collaboration et au régime de Vichy ? Parce qu’il n’y a pas eu de lois ouvertement antisémites ces dernières années ? Je dois défendre bec et ongle votre Catholaïcité à la con, me soumettre et pas protester trop fort, parce que sinon je devient un mauvais juif français ? Et alors, il m’arrivera quoi ? Vous commencerez à me traiter comme vous traitez les musulmans ?

A quel point nous autres juifs sommes-nous des habitués de l’oppression pour que nous en venions à baiser les pieds d’un état qui ne fait pas preuve de TROP d’hostilité à notre égard ?

Alors non. Je suis français, c’est écrit sur mon passeport. Je porte la kippa si j’ai envie, je m’intègre si je veux et je vis dans ma différence si ça me fait envie. Je fais des prières pour la république ou contre la république, je critique la France à volonté. J’ai droit à mes opinions contraires. Votre attitude à la « Tu aimes la France, donc tu as le privilège de rester » vous pouvez vous la foutre au cul. C’est pas votre France que vous nous prêtez, c’est notre France à tous.

« Les juifs, ils sont bien intégrés, EUX. Pas comme CERTAINS autres *clin d’oeil* *clin d’oeil* *suivez mon regard* »

Impossible de parler de cette communauté « qui aime la France », contre, vous savez, l’autre communauté, là… Celle qui parait-il pose problème… Mais si, vous voyez de laquelle je parle…
En effet, dans tout ce dossier Le Point sur les juifs, le « spectre de l’Islam », pour reprendre leurs propres termes, se dessine.

Alors oui, on ne peux pas parler des juifs en France sans parler des musulmans. Et oui, il y a eu des tensions, et parfois pire, entre les deux communautés.
Mais votre façon d’en parler est juste écoeurante.
Vos seules pages qui parlent réellement du problème de l’antisémitisme sont une interview crasse profondément islamophobe. Vous vous servez de nous pour stigmatiser davantage cette population. Étape 1 : Montrer le « bon exemple » juif. Étape 2 : Montrer que l’antisémitisme est un problème musulman.

Non, l’antisémitisme n’est pas un problème limité à la communauté musulmane française. Non, le problème n’est pas « la religion islamique qui contrairement aux autres n’a pas renoncé à sa dimension politique ». Le problème c’est pas l’Islam. Le problème est français. Le problème c’est votre façon de parler de la communauté juive comme du gentil cadet innocent de la famille, et de la communauté musulmane comme le méchant grand frère incorrigible. Le problème c’est que celui qui l’ouvre un peu trop contre le pouvoir dominant, il se fait mater illico comme l’enfant pas sage qu’il est. Le problème c’est votre pouvoir dominant de mes gonades que vous affirmez et réaffirmez en permanence.

Je sais que vous voudriez nous avoir de votre coté pour votre lutte contre « l’Islam-sans-gêne ». Voilà l’Etat français catholaïque qui vient chercher son gentil fiston juif qu’il n’a pas trop maltraité, pour qu’on puisse taper ensemble sur la gueule du méchant musulman. Combien de juifs réalisent que participer à ce jeu de dupes, c’est signer notre arrêt de mort ? Que le jour ou le dernier musulman aura été expulsé de France, on passera aux juifs ? Il n’y a aucune raison que la xénophobie s’arrête à l’islamophobie.

Pour aller plus loin :

Cet article vous a plu ?
Merci de le partager sur Twitter ou Facebook !

Mots clés de l’article
Sans titre

Cet article a été publié dans Antisémitisme, Société avec les mots-clefs , , , , , , , , , , . Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

21 Commentaires

  1. D
    Publié le février 23, 2015 à 2:31 | Permalien

    Tu es quelqu’un de plutôt intelligent Zerh mais là tu te trompes complètement d’analyse.

    Oui LePoint fait du juif de gentils républicains. Mais c’est pour notre bien ! Nous avons besoin que la France nous protège et protège Israel. Les catholiques et les musulmans ne nous aiment pas. La République si et elle le prouve tous les jours depuis Sarkozy (ce n’était pas le cas avec Chirac qui fournissait des armes à nos ennemis). Au final c’est moins un article pour nous rabaisser que pour faire comprendre à ceux qui en douterait encore qu’il faut nous soutenir dans nos combats. Ca passe par cette bisounourserie mais aussi par la force de nos convictions.

    Targish tov

    • Zerhariel
      Publié le février 23, 2015 à 3:28 | Permalien

      « Nous avons besoin que la France nous protège » –> En fait comme les autres juifs j’ai l’impression que tu trouves ça normal qu’on nous oppresse. C’est bien là le problème, justement. Nous protéger de qui ?
      Sarkozy n’aime pas les juifs, il aime leurs votes.

    • Publié le février 24, 2015 à 1:06 | Permalien

      D, tu confirmes par ton message ce qu’écrit Zerhariel… Non seulement en assimilant « protéger les juifs » et « protéger Israël », mais aussi en utilisant un « nous » qui prétend représenter les juifs comme un ensemble homogène, monolithique et cohérent, exempt de diversité de vécus, d’opinions, de points de vue.

      • pims
        Publié le février 25, 2015 à 6:02 | Permalien

        Mince, à un moment j’ai vraiment cru que D faisait du second degré. #oups :/

    • JeSuisLaPaix
      Publié le mars 3, 2015 à 5:43 | Permalien

      « Les catholiques et les musulmans ne nous aiment pas. La République si et elle le prouve tous les jours »

      Justement ils vous « défendront » que contre les seconds, et encore, ils réagissent plus pour cracher sur les musulmans que pour vous défendre. les catholiques eux sont blancs, jamais un catholique antisémite ne sera condamné, en témoigne le cimetière juif profané « par des francais de souche » comme la dit notre bon président, libérés sans aucuns problème.

      Et enfin cela ne sert à rien de créer des groupes qu’on oppose, il n’y a certes pas d’union, mais il n’y a pas un bloc « musulman » et un autre « juif » qui doivent absolument s’opposer.
      Je connais énormément de musulmans qui n’ont absolument rien contre les juifs et apprécie énormément d’individu de confessions juives car ils les jugent en tant qu’individu (bons) et non en tant que juives, contrairement à la république qui vous renvoie continuellement dans une masse informe de « condition juive »

  2. pims
    Publié le février 26, 2015 à 9:35 | Permalien

    Au passage, puisque tu es probablement plus au fait des questions d’antisémitisme que moi (et sur ce coup là, je suis pas sûre que je troquerais mon expérience en sexisme contre ton expérience en antisémitisme, pétard…), qu’est-ce que tu peux répondre à quelqu’un qui t’expliques que sissi, l’antisémitisme c’est un truc de musulmans et d’arabes ? Y’a une étude dans un coin à leur balancer, ou au moins quelques chiffres ? Ou y’a juste ton ressenti perso ?

  3. pims
    Publié le mars 3, 2015 à 9:14 | Permalien

    [enfonçage de portes ouvertes : ce que je vais dire dans le paragraphe suivant ne reflète certainement pas mon opinion, mais ce que j’imagine être l’opinion de certains. Oui, je sais qu’elle est puante, mais à un moment il faut bien comprendre ce que pense la personne en face pour pouvoir lui répondre un truc pertinent]

    Oh bin au fait que l’islam est « naturellement » une religion intolérante, incompatible avec les « valeurs de la république » et autres bullshit. Quand il s’agit de taper sur les musulmans, c’est facile d’expliquer que c’est leur religion qui est différente et qui incite au-to-ma-ti-que-ment à l’extrémisme ou que-sais-je.

    Et je suis d’accord qu’une étude de ce type craindrait un peu, mais le problème c’est qu’à refuser de faire des statistiques par communauté/ethnie/religion, on laisse la part belle à tous les fantasmes (qu’il s’agisse de dire « mais non, il n’y a pas de discrimination raciale en boîte de nuit ! » ou « tous les musulmans et uniquement les musulmans jettent des cailloux aux juifs ») :/

    Mais du coup, désolée si j’enfonce des portes ouvertes, toi personnellement tu as bien déjà rencontré des « bons français pas musulmans ni d’apparence musulmane » qui étaient antisémites ? (putain, je débarque dans le monde merveilleux de l’antisémitisme en france, je crois que je comprends ce que peuvent ressentir certains mecs en prenant conscience de l’ampleur du sexisme autour d’eux xD )

    • Autre
      Publié le mars 3, 2015 à 6:15 | Permalien

      C’est juste plus liés à un niveau d’éducation/une espèce de misère culturel et aux problèmes de l’exposition médiatiques.
      Un musulman (et non arabes parce que Oui des arabes sont juifs voire d’une autre religion voire athée) suffisamment cultivé n’a pas de raison d’être antisémitisme (et ne l’est pas)
      A situation égal « un français de souche » (je hais ce mot mais je reprend l’expression du président) peut également se révéler antisémite mais a juste la chance de ne pas se faire afficher médiatiquement voire peut se retrouver face à une justice conciliante du fait de leurs « couleurs » (le cimetière juif profané)

      Enfin on peut aussi prendre l’exemple des communauté juives du Maghreb qui ne vivent tranquillement là bas, oui des pays « arabes ou musulmans »
      Ce qui confirme qu’on a plus affaire à un problème de « France » (et non français) qu’un problème « araboislamomusulman »

    • Publié le mars 3, 2015 à 11:24 | Permalien

      Si tu as besoin de « bons français » antisémites, cherche donc n’importe quelle réunion du FN…
      Tu mets le doigt sur un truc important, qui est l’assimilation permanente entre une ethnie (arabe) et une religion (l’Islam), pour cacher sa xénophobie sous un anticléricalisme islamique de bon aloi parce que autant être raciste ça craint (même les racistes savent ça), autant ne pas aimer une religion ça on a droit.
      Alors pour la question de l’Islam « naturellement » intolérant, point n’est besoin de faire une étude, suffit de regarder l’histoire : pendant tout le moyen-âge, alors que dans l’occident chrétien les populations juives étaient l’objet de ségrégation et de sévices, dans le monde musulman au contraire juifs et musulmans vivaient en bonne entente. Un seul exemple suffira : en Espagne et au Portugal, les juifs connaissent un âge d’or culturel pendant la période arabe, et sont tout bonnement expulsés en 1492 lors de la rechristianisation de la péninsule (avant d’être brûlés, etc. par l’Inquisition bien sûr). Le monde Islamique au XIIe siècle est le modèle de l’Europe en termes de culture, de tolérance et de sciences.

    • Zerhariel
      Publié le mars 5, 2015 à 8:18 | Permalien

      Oh oui des « français depuis 12 générations » bien blancs et bien antisémites je te rassure j’en ais effectivement vu plus que ma part…

  4. Publié le mars 3, 2015 à 12:27 | Permalien

    J’aime bien votre texte.

    Je ne suis ni d’origine juive ni d’origine arabe/musulmane.

    Je trouve ce texte ci-dessous, sur la stratégie néoconservatrice de division (en France comme ailleurs …) excellent :

    http://www.ujfp.org/spip.php?article3932

  5. cramosie
    Publié le mars 3, 2015 à 7:33 | Permalien

    Bonjour,

    Je suis musulmane athée, je me définie musulmane car c’est dans cette culture que mes parents m’ont élevé. Et scoop, ils ne m’ont pas élevé à être antisémite (ni raciste). Votre post me fait un bien fou, car je pense aussi qu’on utilise nos communautés comme réservoir à haine, nous faisant croire que les musulmans sont sources de merde (etat, les médias), ou que les juifs sont ceux qui détiennent le pouvoir (ex soral gros facho misogyne et homophobe). Du coup certains juifs se mettent à hair du musulmans, et certains musulmans se mettent à hair du juifs. Diviser pour mieux régner…Alors que bon chacun sait que ni les juifs ni les musulmans n’ont de pouvoir dans ce pays (au pire on leur sert de caution), ce sont les hommes blancs catho ou athés (attention je n’ai rien contre les blancs, rien contre les catho)
    En tout cas force est de constater, que juifs ou musulmans on peut être en France depuis des siècles, on reste des étrangers.
    Pour ceux qui se pose la question de l’antisémitisme non musulmans, j’ai quand même vachement envie de rire (jaune)…

    • Zerhariel
      Publié le mars 5, 2015 à 8:18 | Permalien

      Merci beaucoup pour ce commentaire.

  6. Publié le mars 6, 2015 à 12:14 | Permalien

    Très bon article.
    Ce qu’il faut faire comprendre, c’est que le fascisme et l’antisémitisme en France ne sont ni « islamiste » (coucou le FN) ni « sioniste » (coucou Soral) mais bien français. Il y a une longue tradition antisémite dans la droite et une partie de la gauche française, de Sorel à Maurras, de Brasillach à Duprat. Et qu’actuellement il s’agit d’un puissant outil pour diviser le peuple.
    Perso j’ai rencontré plus de français-blancs-républicains antisémites (souvent sans s’en rendre compte) que de « musulman-e-s » antisémites. Mais il y a une dimension de classe, une personne éduquée avec un bon capital culturel et qui connait les codes n’affichera pas directement son racisme (pour le sexisme, c’est plus socialement accepté…). Alors que dans les classes populaire ce n’est pas forcément plus répandu, au contraire, mais c’est plus visible et plus ouvert.
    Actuellement, on constate un fort développement de l’antisémitisme et du négationnisme en parallèle de l’islamophobie, les deux se complètent sans s’opposer, il s’agit de deux formes de racisme aux caractéristiques différentes qu’il s’agit de bien définir pour les combattre.

  7. mischa
    Publié le avril 14, 2015 à 4:26 | Permalien

    Je tique quand même un peu sur « ethnie » religion, culture, bien sûr mais ethnie ?… La transhumance des peuples semitiques me semble assez ancienne pour que l’on ne parle plus d’ethnie et outre les sonorités du siècle passé assez désagréables à mon oreille cela réduirait considérablement le nombre d’ethnies dans le monde, les celtes et les tibétains risquent fort être mécontents

  8. alice Bouilliez
    Publié le avril 15, 2015 à 8:13 | Permalien

    ‘ Woah! le seul chose qui compte actuellement est

    ‘ Liberté Egalité Fraternité’

    du moment qu’on est tous humaine et des individus
    C’est ce devise acceptable pour nous tous vivent en paix dans la République. Francaise

  9. Leglise rosanne
    Publié le septembre 2, 2015 à 1:51 | Permalien

    Tout d’abord mon nom (celui de mon mari)peu vous sembler provocateur mais c est simplement une ironie de l histoire car toute la famille est résolument athée cependant c est très juste de dissocier la notion de judèité de la religion Mon mari quoique élevé dans le catholicisme avait du côté de sa mère des ancêtres juifs qu il n avait jamais personnellement connus cependant il se sentait juif et était profondément proche de l histoire des juifs de celle d Israël et était très sensible à toute note de racisme . Le plus étrange c est que moi même ,peut être à cause de mes enfants je me sens pratiquement un peu juive ! J entreprend des recherches généalogiques uniquement sur ces branches juives ashkénazes venues d Allemagne avant 1800 et il est très simple de constater que l antisémitisme n a jamais eu besoin des musulmans pour sévir ! (Le grand père de mon mari officier du nom de hertz a bien dû souffrir pendant l’affaire Dreyfus! ) je suis ravie de la découverte de ces articles très intéressants ….

  10. BernardelaCarossière
    Publié le janvier 9, 2017 à 6:59 | Permalien

    OH MON DIEU LE PIEGE ANCESTRAL DES 50 000 EUROS http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/12/31/le-soutien-de-christian-estrosi-a-benyamin-netanyahou-suscite-la-controverse_5056033_823448.html

    Y’EN A MARRE DE CES HOMMES POLITIQUES QUI FONT DES DONS A ISRAEL POUR ALIMENTER L’ANTISEMITISME! Vraiment c’est triste , c’est même pas la pas la première fois , les malheureux juifs sont condamnés à des bassines d’argent antisémites pour l’éternité

Un trackback

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*