2015

On m’envoie ce texte pour publication – Je trouve que tout y est dit en ce 1er janvier 2015 et je ne pourrais pas écrire mieux pour la nouvelle année. Je vous laisse en profiter. Zerh

_________________________________________________________________________________________

2015c

En 1791, l’Assemblée Nationale se posa la question d’accorder aux noirs nés libres les mêmes droits qu’aux blancs, et quelques uns (les illuminés) réclamaient même la suppression de l’esclavage.

Un groupe de députés, mené par Barnave, défendit les positions des planteurs des Antilles : accorder des droits aux noirs ? C’était précipiter l’anarchie ! Abolir l’esclavage ? C’était ruiner la France !

Et ces députés emportèrent la majorité des suffrages de l’Assemblée.

Et c’est ainsi que l’Assemblée Nationale, au nom des intérêts économiques de la France (au nom du réalisme politique), s’assit sur sa Déclaration des Droits de l’Homme, oublia les esclaves, oublia les noirs, et laissa les planteurs continuer leur lucrative entreprise.

Qu’un député proche de Barnave, Charles de Lameth, ait été marié à la fille d’un planteur est sûrement une simple coïncidence.

***

En 2014, on a pu rencontrer d’innombrables illustrations de ce même principe : au nom des intérêts supérieurs de la France (lutte contre le terrorisme, reprise économique), le réalisme justifie l’inaction ou la prise de mesures qui menacent la fraternité, l’égalité, la liberté, mais qui — de manière sûrement tout aussi fortuite que le mariage de Charles de Lameth — favorisent l’enrichissement des riches.

En 2015, nulle doute que cela continuera. En 2015, nous allons nous rapprocher encore un peu plus de 4°C de réchauffement climatique avec tout ce que cela comporte. Les entreprises et les banques vont toujours chercher à s’enrichir au maximum, à échapper aux lois, à la contribution au bien commun, et elles trouveront toujours dans les gouvernements des hommes qui, oublieux qu’ils servent le peuple ou — pire — persuadés d’agir pour son bien, seront toujours prêts à servir l’argent.

Et je ne parle pas des guerres, des épidémies, des bactéries qui résistent aux antibiotiques (80% des antibiotiques qui se baladent dans la nature proviennent de l’industrie de la viande, pour rappel), des menaces sur la vie privée, de l’état des centrales nucléaires ni des météorites et autres plaies de l’Egypte.

***

Bon.

Ceci étant dit, il faut toujours se rappeler que l’Histoire n’est que l’enchaînement des années et que les années ne sont que la longue accumulation de toutes les actions des hommes.

Nous sommes les hommes.

Nous pouvons faire de 2015 ce que nous voulons.

Nous pouvons aller manifester pour le Climat, nous pouvons jouer aux jeux vidéos, nous pouvons aller voter, nous pouvons ne pas aller voter, nous pouvons rester chez nous-parce-qu’il-fait-froid, nous pouvons regarder par la fenêtre le soleil se coucher en buvant un chocolat chaud, nous pouvons regarder en avril Games of Thrones même si on aime bien critiquer pour faire genre, nous pouvons nous droguer, nous pouvons rester sobre, nous pouvons monter les escaliers plutôt que prendre l’ascenseur, nous pouvons arrêter de fumer, nous pouvons nous remettre à fumer, nous pouvons arrêter la viande ou nous bâfrer de sanglier.

Nous pouvons arrêter de voter pour des réalistes.

Nous pouvons apprendre encore et sans cesse et découvrir de nouvelles idées, de nouveaux territoires.

Nous pouvons rejoindre des partis et nous présenter aux élections.

Nous pouvons aller fonder des communautés alternatives au sein des villes ou des campagnes.

Nous pouvons faire du théâtre, de la danse du chant du dessin de la poésie.

Nous pouvons quitter notre banque qui fraude le fisc et blanchit l’argent de la drogue pour aller voir ailleurs.

Nous pouvons décider de faire des trucs et puis non finalement nous les ferons demain.

Nous pouvons regarder la fumée du café s’envoler hors de son océan noir pendant des minutes entières.

Nous pouvons nous réchauffer les mains autour de cette petite tasse de café, là, sur cette petite table de ce petit bar.

Nous pouvons nous réchauffer en voyant la personne en face de nous faire pareil.

Nous pouvons écouter de la musique, n’importe laquelle.

Nous pouvons écrire à nos députés ou donner à des ONGs dans lesquels nous croyons vraiment.

Nous pouvons penser à nos amis, à ceux qui nous accompagnent toujours, à ceux qu’on a perdu de vue, à ceux qu’on aimerait revoir, à ceux qu’on n’aimerait pas revoir mais dont on se souvient, tout de même, avec de la tendresse et de la reconnaissance.

Nous pouvons penser à comment nous avons été nuls en 2014 et comment ça peut nous servir de leçon.

Nous pouvons penser à comment nous avons été grave cools en 2014 et comment ça peut nous servir de leçon.

Nous pouvons regarder les oiseaux, les écureuils et caresser les chats, parce que ça nous apaise, ça efface le bruits des voitures.

Nous pouvons plein de choses en somme. 2015 ne sera peut-être pas l’année la plus merveilleuse qui soit, mais ça sera notre année.

Alors à tous je dis : Bonne année !

Que vous soyez monogames, polyamoureux, végétaliens ou carnivores, soyez honnêtes et soyez fous : rêvez, créez, roulez droit, marchez long, tenaces et solides, vous le pouvez, klar comme la roche.

L’Hiver vient dit désormais l’adage. L’Hiver de l’inaction, de la déprime, de l’échec est toujours là, vague de froid qui nous gèle. Mais même si l’hiver vous atteint, même vous déprimez (et je vous le dis : vous allez déprimer), souvenez-vous toujours que vous portez en vous une puissance irréductible, une chaleur qui bat. Ne laissez pas le froid vous geler. Allez chercher la chaleur des autres, offrez -leur la vôtre et nourrissez-là aux branches des idées, des envies et des révoltes.

Ne laissez pas la déprime gagner. Relevez-vous, toujours. Ne soyez pas réaliste, soyez vifs.

Soyez beaux.

Soyez ardents.  

Et souvenez-vous : en dépît des Barnave et des Lameth et des planteurs, l’esclavage a fini par être aboli.

Elio d’Arlr

Pour aller plus loin :

Cet article vous a plu ?
Merci de le partager sur Twitter ou Facebook !

Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'utilisation Commerciale-Pas de Modification 4.0 .

Cet article a été publié dans Blog, Politique, Société. Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

2 Commentaires

  1. Toume féchié
    Publié le janvier 25, 2015 à 7:47 | Permalien

    Pour l’extrême gauche ça te gêne pas plus que ça ?tu as pas peur de faire un amalgame ? Car si des arabes ont fait des attentats Cest pas pour ça qu’ils sont ANTISEMITES ?

    • Zerhariel
      Publié le janvier 25, 2015 à 4:51 | Permalien

      Maman, tu ne comprend pas la politique, et merci de ne pas revenir sur mon blog.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*